Le Jardin d’enfants (3 à 6 ans)

La vie au jardin d’enfants est imprégnée d’une atmosphère confiante et joyeuse. L’éducation et la vie à la maison se prolongent et se complètent.

 

Les parents participent activement à la vie du jardin d’enfants et de l’association par le biais des fêtes et différents événements.Un échange fréquent avec la jardinière, des visites à la maison et des réunions pédagogiques font partie d’une bonne collaboration entre les familles et les pédagogues.

 

Modèle et imitation sont un des principes d’apprentissage pendant la première septaine (de 0 à 7 ans). L’adulte est toujours l’exemple pour que l’enfant puisse saisir et imiter les activités, des tâches de tous les jours comme les activités liées à la saison ou la préparation des fêtes. L’enfant est encore totalement relié à son entourage d’où l’importance de la qualité de ses perceptions sensorielles (qualité des locaux et du matériel, mais aussi des actions et des paroles de l’adulte).

 

Rythme et répétition donnent à l’enfant sécurité et confiance et renforcent la volonté saine. Comme le rythme de notre respiration, le journée s’organise par des moments d’expansion (comme le jeu libre) et de concentration (comme raconter des histoires). Et chaque jour a son activité artistique ou domestique. L’année est vécue à travers les saisons et les fêtes chrétiennes.

 

Rondes, jeux de doigts, poèmes, histoires et contes, ainsi que les activités comme la musique et l’eurythmie, le modelage et l’aquarelle aident au développement du langage et soignent les forces d’expression d’âme.

 

En s’adressant à la tête, au cœur et aux mains dans le respect de l’individu, l’enfant se développe dans sa globalité.

Le jeu libre dans la pédagogie Steiner – Waldorf

Dans une atmosphère harmonieuse, l’enfant s’adonne au jeu libre par lequel il se lie au monde et développe ses facultés créatrices.

 

L’enfant joue ! Pendant qu’il construit la maison avec tout le matériel qui est disponible, il n’est pas simplement en train d’imiter un métier et d’apprendre de quoi une maison a besoin, mais il est surtout en train d’exercer sa motricité, son habileté, sa persévérance, sa fantaisie, sa concentration, sa volonté, ses capacités sociales, sa pensée, sa confiance en lui. En même temps, pendant qu’il construit cette maison, l’enfant continue de construire, d’affiner et de consolider sa maison « intérieure »… Pendant que ses mains travaillent, son cerveau et ses organes se forment, desquels dépend sa santé future.

 

C’est pour toutes ces raisons que le temps du jeu libre a une place importante au sein du jardin d’enfants.

Pas facile de construire sa maison !
Comment et avec quoi je peux construire mes murs ?
Les rondins sont déjà pris par d'autres enfants !
Comment je fixe le dessus de mon toit ?
Quel système j'invente pour pouvoir fermer et ouvrir la porte ?
Oh non, les planches de l'autre côté sont tombées !
Je dois recommencer !
Tu veux m'aider ? – D'accord !
Mais non, pas comme ça !
Ca y est, c'est fini !
J'invite quelqu'un ou je veux rester seul ?
Allez, nous préparons à manger dans notre maison, les faines, les marrons feront l'affaire.
Oh ! Mais il nous manque une chambre à coucher !
Vite, réfléchissons ! Et si on faisait un voyage, et ça serait notre caravane !...

Le Jardin d’Enfants l’Aubépine

Planning des activités

 

Une matinée type au jardin d’enfants

 

Entre 8h00 et 8h30 :

Les enfants arrivent. Chacun commence sa journée à sa manière. Quelques-uns se lancent tout de suite dans le jeu, d’autres observent l’adulte dans son activité (ex : la couture) pour faire ensuite comme lui, et certains ont encore besoin de réconfort sur les genoux de la jardinière.

Très vite, le jardin d’enfants est rempli d’activités pleines de joie.

 

Vers 9h45 :

La marionnette Polichinelle rassemble tout ce petit monde pour la ronde et un jeu de doigts en français et en allemand. Après avoir constitué des petites équipes de « déménageurs, ramasseurs, plieurs… » nous rangeons tous ensemble. Nous nous retrouvons dans un cercle où avec une chanson et un poème, nous nous saluons. Puis nous terminons par un jeu lié à la saison.

 

Vers 10h30 :

Le petit train nous amène aux toilettes. Après avoir lavé nos mains, nous nous installons à la table joliment préparée. Avant de prendre le goûter préparé par la jardinière et les enfants, nous remercions ce moment par un chant. De nouveau fortifié, tout le monde a hâte de sortir dans le jardin pour retrouver les balançoires qui invitent à s’élancer dans les airs, les arbres où on peut grimper comme des écureuils et le bac à sable où l’on construit des châteaux et qui peut devenir aussi une boulangerie. Régulièrement, il faut aussi s’occuper du potager.

Vers 11h40 :

Nous rentrons pour raconter une histoire puis nous chantons pour nous dire au revoir.

 

Entre 12h et 12h15 :

Les enfants rentrent chez eux ou vont au rez-de-jardin pour prendre le repas avec la jardinière. Un accueil de l’après-midi est mis en place jusqu’à 18h (hors mercredi et vendredi.)

 

Repas

Un traiteur nous livre le plat principal. Nous vous demandons d’apporter en début de semaine les desserts de votre enfant, yaourts ou compotes. (N’oubliez surtout pas d’inscrire le nom dessus !)

 

Après-midi (lundi-mardi-jeudi)

  • Sieste ou repos dans la salle du rez-de-jardin (deux groupes séparés.)
  • Goûter vers 16h00 (évitez de venir chercher votre enfant pendant le goûter)
  • Jeux libres, activités…

Le jardin d’enfants accueille sur deux groupes 32 enfants de 3 à 6 ans.

Au Jardin d’enfants,
Nous voulons offrir et animer un espace protégé,
où le petit enfant puisse vivre pleinement son enfance
à l’abri des trépidations de l’environnement quotidien,
où il puisse s’émerveiller et se réjouir de ce qu’il découvre avec ses sens,
où il puisse par ses jeux se lier au monde et aux autres
et habiter progressivement ses mouvements et son corps.
Ainsi l’enfant peut acquérir des bases saines pour son avenir.

Vous saviez que l’École Steiner de Haute-Alsace propose aussi un Périscolaire ?